blog

Pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune ?

Pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune ?
Buzz Aldrin photographié par Neil Armstrong

Pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune ? Près de 50 ans après la fin du programme Apollo, en effet, la dernière mission lunaire, Apollo 17 a décollée de la Terre le 7 décembre 1972. Certaines personnes s’interrogent sur le fait de pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune ?

Pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune ?
photo de l’équipage d’apollo 17

Les raisons du pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune ?

Des raisons financières

En effet, alors que les premiers pas de l’homme sur la lune ont en 2020 plus de 50 ans, pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune ?

Les raisons sont multiples.

La principale raison du pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune est d’ordre financier. En effet, envoyer des humains sur la Lune ainsi que sur d’autres astres en générale, outre le défi technique, c’est aussi et surtout en défi financier.

Le programme Apollo a couté aux USA la bagatelle de plus de 22 milliard de Dollar de l’époque. Ce qui corrigé avec l’inflation revient a plus de 190 milliard de Dollar actuel.

Sources pour le montant du programme Apollo:

http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_US/apollo/annexes/18_budget_apollo.htm

Source pour le calcul avec l’inflation

https://www.usinflationcalculator.com/

Des raisons géopolitiques

Il faut aussi prendre en compte les tensions géopolitiques entre l’URSS et les USA. En effet, nous sommes à l’époque en pleine guerre froide et les deux blocs s’affronte aussi dans l’espace.

Il ne faut pas oublier que la guerre froide est avant tout un affrontement idéologique entre les deux superpuissances.

Les deux blocs veulent montrer aux autres que leur modèle de société respectif est le meilleur. De cela découle le fait que les USA et l’URSS dépensent sans compter.

Les conséquences

C’est pour ça que depuis la fin du programme Apollo, les nations et les agences spatiales se sont rabattues sur l’orbite basse de la terre. C’est a ce moment là que les vols habités ont étés seulement avec les stations spatiales, navettes spatiales etc…

Pour ce qui est de l’exploration des autres astres du système solaire, les agences spatiales ont opté sur une exploration robotique. Ainsi il a été envoyer un nombre incalculable de sondes spatiales et des rover vers Mars, sur la Lune. Ainsi que autour du soleil, vers les autres planètes du système solaire et aussi vers des astéroïdes et des comètes. Et c’est sans compté les satellites autour de la Terre.

Conclusion

Pour conclure, voilà pourquoi ne sommes nous jamais retourné sur la lune. Si l’URSS et les USA se sont affrontés dans la course à la lune dans les années 60 ce n’était pas pour des motifs scientifiques. C’est avant tout pour des raisons idéologiques.

 Il est en effet bien plus économiques d’envoyer une sonde ou un rover sur une autre planète que d’envoyer des astronautes. Alors qu’une mission robotique ne nécessite que de l’énergie, un encombrement juste nécessaire pour le stockage des instruments scientifique. Un astronaute lui a besoin d’un espace vital approprier pour vivre convenablement pendant la durée du vol.

Il lui faut aussi un stock de nourriture et d’eau suffisant d’un endroit pour faire ses besoins, d’un espace suffisant pour dormir etc.

Pour les missions habitées, il ne faut pas négliger l’impact des rayonnements cosmiques qui sont nocifs pour les organismes vivant ainsi que pour le matériel. Au niveau des résultats scientifiques, les missions robotiques sont bien plus rentables que les missions habitées. Elles peuvent durée très longtemps. Ainsi pour le rover Curiosity la mission officielle à débuter le 6 aout 2012 et la fin de mission est prévue pour 2026. Sans oublier le programme voyager qui lancé en 1977 sont en 2020 toujours opérationnelles. A voir ces deux articles que j’ai écris il y a quelques temps sur le sujet accessible ici

https://scienceastro.fr/les-sondes-voyager/

https://scienceastro.fr/lavenir-des-sondes-voyager-est-interstellaire/

L’AVENIR DES SONDES VOYAGER EST INTERSTELLAIRE

L'AVENIR DES SONDES VOYAGER EST INTERSTELLAIRE
maquette de voyager 1

Dans un précédent article accessible ici https://scienceastro.fr/les-sondes-voyager/, je vous avait dit que j’allais faire un article sur l’actualité des sondes Voyager. Le jour J est arrivé ! Dans cet article, nous allons voir le présent et l’avenir des sondes Voyager dans l’espace interstellaire.

Bref résumer

Les sondes Voyager qui compose le programme Voyager avait pour mission principale les planètes Jupiter et Saturne. La mission bonus était Uranus et Neptune pour Voyager 2 et Pluton pour Voyager 1 . Après leurs mission primaire, les sondes Voyager on prit la direction de l’espace interstellaire.

Ci vous ne savez pas pourquoi Voyager 1 n’a finalement pas eu l’opportunité de visitée Pluton je vous renvoi à l’article sur les sondes.

Principale date du programme voyager

  • 20 aout 1977: lancement de Voyager 2
  • 5 septembre 1977: lancement de Voyager 1
  • 9 mars 1979: survol de Jupiter par Voyager 1. On découvre les anneaux de Jupiter Les volcan du satelite Io
  • 9 juillet 1979: survol de Jupiter par Voyager 2. Prise de photos du satellite Europe
  • 9 novembre 1980: Survol de Saturne par Voyager 1. Découverte des 3 lunes que l’on nommera Atlas, Prométhée et Pandore. Après le survol rapproché du satellite Titan, Voyager 1 quitte le plan de l’écliptique et prend la direction du confin du système solaire.
  • 25 août 1981: Survol de Saturne par Voyager 2. Survol à faible distance de Téthys et Japet et de plusieurs autres lune de saturne. prise de photos de la lune Encelade. Découverte du motif nuageux hexagonal qui occupe le pôle nord de Saturne.
  • 24 janvier 1986: Survol d’Uranus par Voyager 2: C’est la première fois qu’une sonde spatiale survole la planète Uranus. De nombreuses lunes sont découverte. Ont découvre que l’axe de rotation de la planète est très incliné. Presque a l’horizontale. La planète roule littéralement sur son orbite.
  • août 1987: Amélioration du réseau Deep Space Network. Les trois antennes paraboliques chargées de la communication avec les sondes spatiales Voyager sont améliorées car à de pareils distance le signal radio est toujours plus faible. Rappelons que Neptune est 30 fois plus éloignée du soleil que ne l’est la terre.
  • 25 août 1989: Survol de Neptune. Pour la première fois, un engin spatial survole la planète. La sonde spatiale quitte ensuite le plan de l’écliptique.

Fin d’une mission, début d’une autre mission la mission Voyager Interstellar Mission (VIM)

Arrivé au terme de leurs missions principales, et secondaire, les sondes Voyager était encore en forme.

La mission Voyager Interstellar Mission (VIM) a pour but l’étude de la région de l’espace située au-delà des planètes externes. Cette nouvelle mission commence en 1989. A ce moment là Voyager 1 se trouve à 40 Unité Astronomique de la terre et Voyager 2 se trouve elle à 31 Unité Astronomique de la Terre. Pour info, 1 U.A. = distance Terre-Soleil soit 150 millions km.

Principales dates de la deuxième partie de la mission

  • octobre-décembre 1989: Extinction des caméras pour économiser de l’énergie
  • 14 février 1990: Voyager 1 fait une photo mémorable. ce qu’on appellera le Portrait de famille. Rien de plus pour le moment un article spécial est prévu mais sachez juste que c’est pour moi l’une des plus belle image astronomique.
  • 17 février 1998: Nouveau record de distance pour Voyager 1. La sonde spatiale dépasse Pioneer 10 et établit un nouveau record d’éloignement de la Terre. Il faudra qu’ont parle des sondes Pionner 10 et 11, qui ont ouvert la voie aux sondes Voyager.
  • 16 décembre 2004: Franchissement du choc terminal pour Voyager 1. La sonde spatiale pénètre dans l’héliogaine, une région de l’espace où le vent solaire est ralenti par le milieu interstellaire.
  • 30 août 2007: Cette fois ci c’est au tour de Voyager 2 de franchir le choc terminal.
  • 25 août 2012: Voyager 1 franchit l’héliopause. La sonde spatiale entre dans le milieu interstellaire constitué des vents stellaires des astres proches et des nuages de gaz entre ces astres. Le franchissement de cette limite est confirmé le 9 avril 2013 lors d’une éjection de masse coronale par le Soleil.
  • 1er décembre 2017: Voyager 1. Basculement de la Propulsion. Les propulseurs de correction de trajectoire sont remis en marche et serviront à pointer l’antenne de communication vers la terre, pour palier les insuffisances des propulseurs correcteurs d’assiette.
  • 5 novembre 2018: Comme ca sœur jumelle 6 ans auparavant, c’est au tour de Voyager 2 de franchir l’héliopause.
  • 8 juillet 2019: Voyager 2. Basculement de la Propulsion. Les propulseurs de correction de trajectoire sont remis en marche et serviront à pointer l’antenne de communication vers la terre, pour palier les insuffisances des propulseurs correcteurs d’assiette.
  • 12 juillet 2019: Coupure du Chauffage du CRS. Par mesure d’économie des ressources électriques, les ingénieurs du JPL ont décidé de couper le chauffage du CRS (cosmic ray subsystem instrument).
L'AVENIR DES SONDES VOYAGER EST INTERSTELLAIRE
les zone traverser par les sondes voyager

Les sondes Voyager un message vers l’espace interstellaire

LES SONDES VOYAGER PRESENT ET AVENIR photo du disque
photo du disque

Comme les sondes Pionner 10 et 11, les sondes Voyager emportent avec elles un disque comportant un message tentant de résumer quelques éléments clés sur l’humanité. Ce Disque, est nommé Voyager Golden Record .

Les messages composés de 116 photos de lieus de la Terre, de schémas expliquant ou ce situe la terre dans le système solaire. Une explication définissant le système numérique en usage ainsi que les grandeurs employées en physique.Le disque est aussi composé d’extraits sonores comprenant 27 morceaux de musique ainsi que des enregistrements variés reflétant l’activité humaine. Les sondes approcheront pour la première fois une étoile dans 40 000 ans.

Pour que d’éventuel êtres d’une autre planète qui aurait pu retrouver le disque, celui ci est accompagné du stylet permettant sa lecture, et d’une source d’uranium 238 (choisi pour sa période radioactive de l’ordre de 4,5 milliards d’années) permettant de déterminer le temps écoulé depuis le lancement.

LES SONDES VOYAGER PRESENT ET AVENIR photo du couvercle
le couvercle du disque

L’avenir des sondes Voyager est interstellaire

Comme le titre le laisse penser l’avenir des sondes voyager est interstellaire !

Depuis que les sondes Voyager 1 et Voyager 2 ont chacune franchit l’héliopause, les sondes filent en direction de l’espace interstellaire. Rappelons que apres avoir franchit l’héliopause, elles ne se trouvent plus dans le milieu affecté par les vents solaires, mais ce situent encore dans la sphère d’influence gravitationnelle du Soleil.

Voyager 1 s’éloigne du Soleil à une vitesse d’environ 500 millions de Km par an, et ce dirige vers l’apex solaire. c’est-à-dire le groupe d’étoiles vers lequel se dirige le Système solaire lui-même.Voyager 1 et Voyager 2 ne seront plus capable de collecter et transmettre de données au-delà de 2025. En cause, les générateur thermoélectrique à radioisotope, qui seront presque épuiser et ne pourront plus fournir assez d’énergie aux sondes. Les sondes auront donc fonctionner pendant 48 ans.

En théorie, la sonde Voyager devrait dépasser le nuage de Oort dans 25000 ans environ, elle sera approximativement à 1.3 année-lumière de la terre

La sonde Voyager 2 elle, se dirige vers les constellations du Sagittaire et du Paon. Dans environ 40 000 ans, Voyager 2 doit passer à une distance de 1,7 année-lumière de l’étoile Ross 248 située dans la constellation d’Andromède

L'AVENIR DES SONDES VOYAGER EST INTERSTELLAIRE
trajectoire passé et futur de voyager 1

Je vous conseil aussi cet article sur le sujet sur le site ciel et espace https://www.cieletespace.fr/actualites/la-sonde-voyager-2-confirme-qu-elle-a-rejoint-le-milieu-interstellaire

QUELQUES LIVRES QUE JE VOUS RECOMMANDE

pile de livres

Bonjours a tous. Je vous fait ce petit article pour vous faire découvrir des livres. Ces liens, sont des liens affilier AMAZON. De ce fait, que lorsque quelqu’un effectue un achat chez AMAZON en passant par mon lien, AMAZON me reverse une commission sur l’achat.

Sur ces liens, vous pourrez trouver, uniquement des livres en rapport avec le sujets de ce blog. Surtout, uniquement ceux que j’ai soit personnellement lu, soit que l’on m’a conseillé, mais que je n’est pas encore eu le temps de lire.

Vous trouverez des livres de vulgarisation astronomique et astrophysique pour des adultes et aussi certains livre prévus pour les enfants.

Le but de ces liens est double: Vous faire découvrir des livres qui pourrait vous intéresser. Pour moi, une aide pour financer l’hébergement et pouvoir faire évoluer le blog.

Pour ceux qui se rappelle mon article sur les sondes Voyager lisible a cette adresse https://scienceastro.fr/les-sondes-voyager/ cela pourrait vous interesser

LES SONDES VOYAGER

Le programme Voyager, de la NASA, est un programme d’exploration robotique des planètes géantes gazeuses du système solaire externe. Le programme est composé de deux sondes, la sonde Voyager 1 lancée le 5 septembre 1977 par une fusée Titan IIIE/Centaur. La sonde Voyager 2, lancée elle le 20 aout 1977 elle aussi par une fusée Titan IIIE/Centaur. Enfin la sonde Voyager 2 a été lancée avant ça jumelle Voyager 1. Parce que la sonde Voyager 1, adoptera une trajectoire plus directe et une vitesse plus élevée et de ce fait Voyager 1, arrive quatre mois avant Voyager 2 aux alentours de Jupiter.

Genèse du programme

La genèse du programme remonte dans les années 60. Le programme a été rendue possible grâce en particulier à deux découvertes. Premièrement, Michael Minovich du JPL (Jet Propulsion Laboratory), qui découvre l’assistance gravitationnelle et sur le fait que la gravité très élevée de Jupiter peut être utilisée pour accélérer une sonde spatiale ce qui permet d’économiser du carburant. La seconde découverte, est une conjonction très intéressante des planètes, qui couplée avec l’assistance gravitationnelle pourrait permettre une exploration des planètes externes du système solaire avec la même sonde.

Plusieurs configurations de missions sont possibles. Soit une visite de Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune soit une visite de Jupiter, Uranus, Neptune soit une visite de Jupiter, Saturne, Pluton.

Le programme Grand Tour et les sondes voyager

Initialement, le premier programme, proposé par la NASA, pour profiter de cette conjonction est le programme Grand Tour. Rappelons que cette conjonction de ces planètes se produit que tous les 176 ans. Ce programme, a malheureusement été annulé, à cause des baisses de budget de la NASA au début des années 70. Ce programme a été juger trop couteux par le sénat des 2tats-Unis. La NASA, était aussi dans le même temps en train de développer la navette spatiale ainsi le télescope spatial Hubble.

Le programme Voyager

C’est comme ça que le programme Voyage a vu le jour. Le programme Voyager, est une version allégée du programme Grand Tour. L’objectif principal n’est plus que Jupiter et Saturne. Les autres planètes externes initialement prévu dans le programme Grand Tour à savoir Uranus, Neptune et Pluton n’est plus un objectif prioritaire. Les autres planètes sont un objectif un bonus si les sondes sont encore en états de fonctionnement. À ce moment, le programme Voyager n’existe pas encore proprement parler. Les deux sondes font partie d’un sous-programme ambitieux du programme Mariner nommé temporairement Mariner Jupiter-Saturn 1977 program.

Titan ou Pluton

Initialement, Voyager 1 aurait du visiter Pluton après son survol de Saturne, mais les responsables de la mission, ont préférés sacrifier son carburant pour pouvoir effectuer un survol plus rapprocher de Titan. En effet, le plus gros satellite de Saturne intrigue les scientifique. Malheureusement , les instruments scientifiques de la sonde n’ont pas été en mesure de percer l’épaisse couche de l’atmosphère du satellite. Les importantes modifications de la trajectoire de la sonde rendu nécessaire pour ce survol aussi rapprocher, empêche de ce fait à la sonde de pouvoir survoler pluton.

Ce n’était que partie remise. En effet, une mission a depuis été envoyée autour de Saturne. Cette mission était composée d’un orbiteur qui avait pour mission de se mettre en orbite autour de Saturne et d’un atterrisseur qui devait lui se poser sur Titan. Je parle bien sûr de la mission Cassini-Huygens, lancée 15 octobre 1997 et arriver autour de Saturne le 1er juillet 2004. Pour Pluton il aura fallu attendre le 19 janvier 2006 pour le lancement de la sonde New Horizons qui a effectué un survol historique de Pluton le 14 juillet 2015.

Pour ceux que cela intéresse, j’ai fait un autre article où je liste des livre que je conseil et dans la liste, un des livre a pour sujet les sondes voyager https://scienceastro.fr/quelques-livres-que-je-vous-recommande/

Les sondes voyager aujourd’hui

Au moment où j’écris ces lignes, les sondes voyager sont toujours actives. Elles se dirigent toujours plus loin dans l’immensité de l’espace. Je prévois un autre article sur les sondes voyager. Cet article traitera de ceux que devienne ces 2 sonde depuis la fin de leurs missions principale.

VOICI QUELQUES PHOTOS ISSUES DU PROGRAMME VOYAGER

photo de la planète gazeuse jupiter prise par la sonde voyager 1
photo de jupiter par voyager 1
photo de la planète gazeuse saturne prise par la sonde voyager 2
photo de saturne par voyager 2
photo de la planète gazeuse uranus prise par la sonde voyager 2
photo d’uranus par voyager 2
photo de la planète gazeuse neptune prise par la sonde voyager 2
photo de neptune par voyager 2
photo de la sonde voyager 2
la sonde voyager 2
schéma des xeux sondes
les sondes en détail
trajectoire des sondes
trajectoire dans le système solaire

LE CHAMP PROFOND DU TÉLESCOPE HUBBLE

Le Champ profond de Hubble, contenant plus d'un millier de galaxies.

Connaissez- vous cette image ? Ceci est ce que les astronome nomment le champ profond du télescope Hubble

le champ profond du télescope Hubble, qu’est ce que c’est ?

Nous sommes en 1995, en décembre pour êtres plus précis. La NASA va effectuer avec l’aide du télescope HUBBLE, une campagne d’observation un peu particulière. Pour cela, ils vont braquer le télescope Hubble entre le 18 et le 28 décembre dans une région du ciel d’une taille de 2,5 minutes d’arc. Soit l’équivalent d’un ballon de foot a environ 900 mètre de distance.

Sur l’image obtenue, a part quelques étoile. proches. Tout le reste est constitué de galaxies (environ 3000). Ces galaxies sont très lointaines donc très jeunes. Les plus lointaines de ces galaxies dans cette image, se sont formées à peine quelques centaines de millions d’années après le Big Bang.

Ces observations ont été réitérées en 1998 dans la constellation du Toucan dans hémisphère sud. Une autre observation semblable a été faite en 2004 dans la constellation du Fourneau aussi dans hémisphère sud.

le champ profond du télescope Hubble, qu’est ce que cela nous révèle sur l’Univers

Le résultats de ces trois observations, toute semblable en terme de résultats tendent à penser que l’Univers est constitué de plusieurs centaines de milliard de galaxies. Même certainement beaucoup plus! Ces résultats apportent aussi la preuve que à grande échelle l’Univers est homogène et que notre galaxie n’occupe pas une place privilégier dans l’Univers.

pour allez plus loin sur le champ profond du télescope Hubble

je vous met ici le lien du site de la Nasa pour le télescope Hubble. Ces sites surtout celui du télescope Hubble, est rempli d’image de tres grande qualité prisent par Hubble. Vous pouvez aussi faire une recherche sur Google image, il y a un très grand nombre d’images magnifiques.

https://hubblesite.org/https://

www.nasa.gov/mission_pages/hubble/main/index.html

d’autre articles qui pourrait vous intéresser

https://scienceastro.fr/les-sondes-voyager/

https://scienceastro.fr/la-comete-atlas-fait-pschitt/

https://scienceastro.fr/quelques-livres-que-je-vous-recommande/

LA COMÈTE ATLAS C’EST ELLE DISLOQUE OU NON ?

La comète Atlas, le 11 avril 2020. Photo prise par les astrophotographes Jose de Queiroz et Michael Deyerler. On distingue clairement un fragment à l'avant de la comète. © Jose de Queiroz, Michael Deyerler, Spaceweather
la comète atlas prise par les astrophotographes Jose de Queiroz et Michael Deyerler

Et voila, la comète ATLAS de son nom complet C/2019 Y4 ATLAS, découverte par le relevé astronomique ATLAS le 28 décembre 2019, qui aurait pu devenir une grande comète visible a l’œil nu en mai 2020, a fait pschitt !

En effet, depuis mars 2020, elle était devenue la deuxième plus brillante comète du ciel et aurait du devenir visible a l’œil nu début mai.

quand pourrons nous voir la comète atlas

Malheureusement, début avril, les astronomes on remarqués une baisse de luminosité de la comète atlas, qui peut être expliqué pas une dislocation de son noyau, ce qui ce confirme par les observations récentes.

une autre comète a subit le même sort que la comète ATLAS

Cette histoire nous rappelle la comète ISON de son nom poétique C/2012 S1 (ISON), qui aurait elle aussi pu devenir une grande comète en 2013, a subit le même sort en se rapprochant trop prés du soleil lors de son passage au plus près de notre étoile, en passant a seulement 1,17 million de Km de celui-ci.

deux comètes exceptionnelles dans les années 90 à qui la comète atlas aurait pu faire de l’ombre

Inversement, pour ceux qui ce rappelle les années 1990 nous ont gratifiés de deux grande comètes respectivement Hale-Bopp qui est passée au périhélie le 1er avril 1997, et Hyakutake qui elle, est passée a son périhélie le 1er mai 1996.

Malheureusement pour nous, il faudra êtres patient pour espérer revoir ces deux comètes. En effet Hyakutake ne devrait pas repasser à son périhélie avant 70000 ans et Hale-Bopp elle, devrait repasser à son périhélie en 4385 d’après les estimations des astronomes.

Pour en finir avec la comète Hale-Bopp, elle est tous à fait remarquable car les dernières observation a l’œil nu sont rapportées en décembre 1997, soit visible a l’œil nu pendant 18 mois, et active pendant bien plus longtemps, mais réservée aux observations des astronomes.

plus d’info sur ces deux comètes

http://www.astro.ulg.ac.be/~demoulin/data.htmhttps://

www.le-systeme-solaire.net/hyakutake.html

autres articles qui pourrait vous intéresser

https://scienceastro.fr/les-sondes-voyager/

bienvenue sur mon blog

je vous souhaite la bienvenue sur mon blog qui parlera principalement de science.

cela pourra êtres de l’astronomie, de la physique, et autres sciences dites dures, mais je ne m’interdit aucunement d’aborder dans certains articles pourquoi pas des sujets de sciences sociale et humaines qui sont touts aussi intéressants

encore bienvenue a vous, et à bientôt sur le blog