La lumière pollue aussi le ciel

La lumière pollue aussi le ciel
prévisualisation carte de la pollution lumineuse crédit asso AVEX https://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/fr_FR/la-pollution-lumineuse-light-pollution/cartes-de-pollution-europeenne-avex-2016

En plus de la pollution classique, les astronomes qu’ils soit professionnels ou bien amateur doivent composer avec la pollution lumineuse. En effet, la lumière pollue aussi le ciel de plus en plus.

Qu’est ce que la pollution lumineuse et comment la lumière pollue aussi le ciel ?

En effet, la lumière pollue aussi le ciel. En cause, l’excès de l’éclairage artificiel nocturne qui est de plus en plus présent dans les grandes villes. Cela devient de plus en plus problématique. On parle aussi de pollution du ciel nocturne qui la remplace parfois et qui désigne particulièrement la disparition des étoiles du ciel nocturne en milieu urbain.

l’éclairage artificiel, qui est de plus en plus présent dans les villes, a plusieurs effets. Cette pollution, empêche de plus en plus les citoyens de pouvoir observés le ciel nocturne. Cela a aussi en effet sur la faune et la flore. Les insectes et autres animaux nocturnes, qui voient leurs rythmes biologiques déréglés. Il sont aussi désorientés par toutes ses sources lumineuses. Cela pose aussi des problèmes de santé aux humains qui voit le dérèglement de leur horloge biologique.

Outres les problèmes causés au ciel nocturne et au animaux, cela représente aussi un gaspillage d’énergie. Ce qui engendre indirectement une pollution de l’air, surtout dans les pays où la production électrique est produit par des ressources fossiles (charbon, pétrole, gaz…)

Les causes de la pollution lumineuse

Les causes les plus importants, sont le fait de l’expansion accélérer des grandes agglomérations, voir l’apparition de vrais mégalopoles. Le phénomène c’est surtout accélérer depuis le vingtième siècle. En cause, les exodes ruraux de plus en plus nombreux dans touts les pays du monde. La ville de Los Angeles, par exemple possède un observatoire astronomique. Cet observatoire est situé sur la face sud du Mont Hollywood dans le Griffith Park. Mais il est devenu obsolète avec l’éclairage moderne. Cet observatoire, c’est l’Observatoire Griffith, construit en 1935. C’est un monument emblématique de la ville de Los Angeles. Il est apparu dans divers film, série TV, et même dans certains jeux vidéos. C’est d’ailleurs cet observatoire que l’on retrouve dans les jeux GTA San Andreas et GTA V.

Plusieurs facteurs font que la lumière pollue aussi le ciel

Des sources lumineuses inutilement surpuissante, par rapport aux besoins réel d’éclairage publique dans certaines rue et bâtiments publique.

Bâtiments et/ou luminaires avec une mauvaise conception

Éclairage de certains locaux en dehors du temps où celui-ci est nécessaire. Typiquement l’éclairage de certains magasins la nuit, alors que le magasin en question est fermé.

Éclairage volontaire de certaines façades des bâtiments publique, uniquement pour un choix décoratif.

La lumière artificielle perdue ou réfléchie. Elle est émise par des sources fixes et permanentes telles que les éclairages des villes, les ports et les aéroports. Cette pollution provient aussi de l’éclairage des parkings, routes, et autres voies de transport.

L’éclairage des installations industrielles et commerciales, publicitaires, des locaux et bureaux éclairés la nuit.

Parfois, les éclairages temporaires comme ceux d’installations sportives peuvent aussi attirer des insectes, et dérégler leur rythme circadien. Ainsi, des milliers de papillons de nuit, ont envahi le stade de France, attirés par l’éclairage laissé allumer pour « forcer » la croissance de la pelouse

Pollution lumineuse spatiale

Une autres source de pollution lumineuse, vient de l’espace. Celle-ci est de plus en plus pointé du doigt et surtout depuis les grands projets de constellation énorme de satellite.

De nombreux projets de constellations de satellites sont en cours de déploiement. On peut parler de la constellation Starlink de SpaceX, avec ces 42000 satellites prévus, de Kuiper d’Amazon et ces 3200 satellites, de OneWeb et ces 650 satellites. Et d’autres projets en court. Ces projets en plus de créer des problèmes de pollution lumineuses, vient se rajouter à un autres problèmes, celui des débris spatiaux.

Comment réduire la pollution lumineuse et éviter que la lumière pollue aussi le ciel

La lumière pollue aussi le ciel ! Çà on le sait. Mais ce n’est pas une fatalité. Mais pour résoudre les problèmes, il faut que les personnes qui sont aux pouvoir prennent le problème au sérieux. Surtout, que le fait de réduire la pollution lumineuse, outre le fait d’amélioré la qualité du ciel nocturne, cela représente aussi une réelle économie énergétique. Ce qui n’est pas à négliger en ces temps où les ressources énergétique deviennent de grands enjeux aussi bien économique que écologique.

Pour cela, il faudrait à la fois que les municipalités revoient leurs politique en terme d’éclairage publique, ainsi que les industrie, les commerces et les particuliers.

Pour cela, il y a plusieurs pistes possible.

Réduire l’intensité lumineuse des éclairages permettrai a la fois de faire des économies sur la facture énergétique, et de limiter l’impact de ceux ci. La ville de Lille, a par exemple fait des économie de 35% en un an sur sa facture d’électricité, tout en éclairant mieux. Ceci est passé par des luminaires plus performants.

Une autre chose aussi et d’ailleurs de bon sens, ce serait de ne pas laisser certains commerces et autres boutiques éclairer leur locaux la nuit. D’ailleurs je trouves que en cette période où on nous parle de plus en plus de faire des économies, cette situation est anachronique !

Il est aussi possible, avec des équipements adaptés de réduire les impacts de l’éclairage publique, sans réduire la sécurité des passants et des riverains. Pour cela des éclairages modulables, peuvent être utilisés, par exemple des points lumineux conçus à l’aide de fibres optiques ou des enrobés de surface légèrement fluorescents, pour guider les passants et les usagers des transports.

La lumière pollue aussi le ciel
Rond-point équipé d’une signalisation au sol rétro-réfléchissante. Il s’agit d’un exemple de dispositif pouvant remplacer l’éclairage électrique de nuit. Il peut être complété par un éclairage asservi à un détecteur de présence, pour les piétons.

Exemple de ville qui a réduit l’impact de la pollution lumineuse, et où la lumière pollue moins le ciel

Plus haut dans cet article, j’avais mentionner le cas de Lille, mais ce n’est pas la seule ville a avoir fait des efforts dans ce domaine. En effet, outre Lille, la ville de Los Angeles, à procédé au remplacement de l’ensemble de son éclairage publique par un système de LED connecté.

La lumière pollue aussi le ciel
À gauche, Los Angeles maintenant, à droite, avant (Crédit : capture d’écran de la vidéo de présentation du projet)

Comment éviter la pollution lumineuse lors de vos observation

Premièrement, si vous voulez observer le ciel nocturne dans de bonnes conditions, il y a quelque trucs à savoir pour éviter au maximum la pollution lumineuse.

Premièrement, il faudra vous trouver à une distance raisonnable des grande ville. Idéalement, êtres à au minimum une cinquantaines de km des grandes agglomérations.

Par contre un truc super important. C’est bon vous avez trouvé un spot idéal. N’oublier pas de vous munir d’une lampe frontale avec un mode lumiere rouge, afin d’éviter de vous éblouir après avoir réussi a habitué vos yeux à l’obscurité. En effet, il faut à peut près 45 min pour que vos yeux s’habituent à l’obscurité mais juste quelques seconde à devoir tout recommencer à cause d’un éblouissement.

Aussi, vous pourriez aussi vouloir utiliser une application de carte du ciel sur votre smartphone comme par exemple Stellariun. Pensé cependant à régler la luminosité de l’écran au maximum et si votre appareil le permet de le mettre en mode nuit pour éviter les même désagréments d’une lampe trop éblouissante. D’ailleurs Stellarium dispose de cette option. Et surtout si vous êtes entouré d’autres astronomes amateurs. Çà ne les feraient pas plaisir D’êtres éblouit par son voisin ! Par la même occasion si vous arrivez sur un spot avec d’autres astronomes amateurs, lorsque vous arrivé sur place en voiture évitez de les éblouir avec vos phares en arrivant.

Plusieurs outils pratique

Idéalement, il faudrait une nuit sans lune, car la lune est aussi une source de pollution lumineuse pour les astronomes. Une pollution lumineuse certes naturelle, mais une pollution quand même. Pour cela, un simple calendrier qui indique les phases lunaires est suffisant. Mais vous pouvez aussi utiliser ce site, qui en plus de vous dire quelle est la phase de la Lune, ce site vous indiquera aussi l’heure du levé et du coucher de celle-ci.

https://www.calendrier-lunaire.net/

Pour pouvoir savoir où allez pour observé le ciel dans de très bonnes condition, il y a plusieurs moyen. En de ses moyens, est de consulter des carte de pollution lumineuse comme celle disponible sur le site de l’association AVEX

Pour la France

https://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/fr_FR/la-pollution-lumineuse-light-pollution/carte-de-pollution-lumineuse-de-la-france-2020

Pour l’Europe

https://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/fr_FR/la-pollution-lumineuse-light-pollution/cartes-de-pollution-europeenne-avex-2016

Article qui pourrait aussi vous intéresser

https://scienceastro.fr/un-asteroide-tueur-ou-pas/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :